Nos propositions pour un renouveau urbain réaliste et attractif !

Parce que nous refusons de dire que notre ville est morte mais endormie ; parce que nous refusons de transformer Boulogne-sur-Mer dans des projets irréalisables et coûteux ; parce que nous respectons l'argent du contribuable ; parce que nous écoutons les besoins des citoyens !

Livre programme side 9
Livre programme side 11

 

Pour télécharger ces pages en format PDF, cliquez sur les liens suivants :

HONVAULT_doc_A5b__Side_09_

HONVAULT_doc_A5b__Side_11_

Posté par Richard Honvault à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Frédéric Cuvillier adepte du « fast food » ou de la politique du « prêt à manger »

Non ceci n’est (hélas) pas l’annonce de l’arrivée d’une franchise de restauration américaine en centre-ville pouvant redonner une impulsion à notre commerce moribond, mais fait référence aux propos tenus par les socialistes boulonnais dans La Voix du Nord du 10 courant.

Frédéric Cuvillier fera une campagne express.

Je cite : « Frédéric Cuvillier sait qu’une campagne éclair lui a toujours réussi, alors pourquoi changé (sic) de tactique ? » selon ce que rapportent des proches. La coquille est offerte dans le menu.

Comprenez que notre conseiller municipal, accessoirement ministre, veut faire du rapide pour éviter le plus possible la vindicte des Boulonnais !

Comprenez que Frédéric Cuvillier veut éviter le plus possible les débats, et donc les préoccupations de ses concitoyens. Une honte !

Comprenez que Frédéric Cuvillier va tenter de nous faire avaler du n’importe quoi à travers des projets mirifiques sans avoir réfléchi aux conséquences !

Comprenez que la campagne de Frédéric Cuvillier est déjà prête, probablement préparée « en cuisine » par des agences de communications parisiennes… Qui n’ont jamais vu notre ville !

Quant à cette « réussite » on voit très bien ce que cela donne comme résultats dans notre ville depuis 2008 : Dalton morne centre…

Ainsi, la stratégie de Frédéric Cuvillier se résume en quelques mots : « peu importe la qualité du projet, les Boulonnais ont acheté, très cher, le précédent projet ; les Boulonnais paieront, encore plus cher, le prochain projet. »

 Cela s’appelle la politique « fast food » : la photo est très jolie, elle est faite à Paris, l'extérieur est passable et l'intérieur indigeste. " Mec, faut pas rêver, tu t'attendais à quoi, à un vrai repas ?

Avant de repartir pour 6 ans d’indigestion, rappelez-vous, on a toujours le choix I

 

Le groupe NEB.

Cuvillier_projets

Posté par Richard Honvault à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Nouvelle idiotie... Bis repetita !

Une stupidité n'arrivant jamais seule, surtout avec Frédéric Cuvillier et Mireille Hingrez-Cereda. Cette fois-ci, la Maison des Gens de Mer est voué à disparaître devant le peu d'empressement de trouver une solution. C'est 12 emplois perdus alors qu'il fonctionne correctement ! Une honte. Rappelons que cet hôtel-restaurant est propriété de l'ENIM (Établissement National des Invalides de la Marine) et qui fonctionne correctement. Il y en a 7 en France. Et qui est le Ministre de tutelle ? Frédéric Cuvillier ! Bravo Monsieur le Ministre ! Boulogne est une nouvelle fois bien défendue avec vous ! Double honte à vous !

Posté par Richard Honvault à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le nouveau projet immobilier de la municipalité : ombres et lumières...

L’esquisse apparaît séduisante comme l’était celle du Lumière… L’agglomération boulonnaise manque de logements, le centre-ville a besoin d’un nouveau souffle commercial et de parkings. Oui il faut faire quelque chose à cet endroit qui soit tourné vers le logement ; mais ce projet à tout point ressemblant à celui du Lumière montre les mêmes failles et inadaptation au contexte local, économique et social.... Restons pragmatique ! À la place nous n’aurions pas fait cela.
La situation sociale et économique de la France et du pouvoir d’achat, se prête plus des petites copropriétés et des logements individuels que des grandes copropriétés de 170 logement au style architectural cubique utilisant des matériaux comme le bois en façade alors que ces derniers se détériorent rapidement au regard de l’air marin. Les problèmes soulevés régulièrement par les résidents de la copropriété Lumière en sont la preuve. Ceux dont la population et les touristes ont besoin pour les attirer se sont des parkings publics le plus possible gratuit et non concédés à Q Park, c'est-à-dire le contraire du projet de F Cuvillier. Quand aux commerces, on parle de surfaces commerciales, alors que celle du Lumière restent vides à cause notamment de loyers trop chers…Ce projet propose la même erreur à tout point de vue à 4 mois des municipales !

Richard Honvault.

1474407_10202800928410627_1771919390_n

Posté par Richard Honvault à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Communiqué de Claude Doussiet suite aux vindictes de M. Étienne

« Face à des faits têtus qui semblent donc les accabler, les socialistes boulonnais, plutôt que d'apporter des réponses qui pourraient intéresser ceux qui n'ont pas encore bénéficié du premier programme national de rénovation urbaine, s'en prennent aux personnes en ressortant un entrefilet du Canard Enchaîné dont ils détournent de façon diffamatoire le contenu. Je demande aux médias "boulonnais" de publier l'intégralité de cet "entre filets" du Canard Enchaîné, en l'accompagnant du présent communiqué. Les lecteurs constateront eux-mêmes que si le Canard Enchaîné avait eu vent de quelque chose, c'était bien de mon inquiétude à propos de la lenteur avec laquelle l'argent dont nous dispositions à l'ANRU, arrivait dans les caisses des collectivités locales et des bailleurs sociaux. Cela du fait de tracasseries administratives introduites par les fonctionnaires de Bercy, contraires à la volonté de Jean-Louis Borloo de "faire simple. Je conseille à M. Étienne d'aller voir, avant d'alléguer n'importe quoi, les milliards que l'ANRU a distribués depuis 2007 à Boulogne-sur-Mer, à Roubaix, à Dunkerque, à Lille... mais aussi notamment à Dijon, à Nantes, à Cherbourg, à Lyon, à Grenoble. Pour une Agence que le PS dit "en faillite" ce n'est pas mal non ? »

Claude_Doussiet

Posté par Richard Honvault à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

L'ANRU : nos élus locaux de la majorité crachent dans la soupe mais ont la mémoire courte !

Comment réagissent des élus socialistes et leurs responsables en communication quand une bonne idée ne vient pas de chez eux ? La venue de Claude Doussiet fut une réussite et alimente les débats dans notre ville au grand dam du pouvoir en place qui, à la lecture de leurs réactions, n'aime pas se faire bousculer. Mais je tiens à rappeler que :

L’ANRU est un établissement public industriel et commercial créé par l’article 10 de la loi d'orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine du 1er août 2003 . Cette loi été portée par le Ministre Jean-Louis Borloo afin d'assurer la mise en œuvre et le financement du programme national de rénovation urbaine (PNRU). Les modalités de fonctionnement (organisation administrative, régime financier et comptable, missions de maîtrise d'ouvrage) sont précisées dans le décret n° 2004-123 du 9 février 2004 (JO du 11 février 2004).

L’ANRU approuve des projets globaux qu’elle finance sur des fonds publics (État) et privés (UESL – Action Logement). L’Agence apporte son soutien financier aux collectivités locales, aux établissements publics et aux organismes privés ou publics qui élaborent et conduisent, dans le cadre de projets globaux, des opérations de rénovation urbaine dans les ZUS et dans les quartiers présentant les mêmes difficultés socio-économiques (article 6 de la loi du 1er août 2003).

L’une des forces de l’ANRU a été justement que cet argent (12 milliards) a été bloqué sur plusieurs années au grand désarroi de Bercy qui ne voit que l’annualité des budgets et ainsi de bâtir des programme sur la durée sans être remis en cause par les arbitrages budgétaires . 490 quartiers répartis dans la France entière au-delà de toute étiquette politique, en métropole et en outre-mer, sont en cours de rénovation, améliorant le cadre de vie de près de 4 millions d’habitants.

La cité de Transition a été éligible à l’ANRU après que la municipalité a déposé son dossier. Jean-Louis Borloo est même venu en 2003 à Boulogne afin de constater le dossier et de procéder à la démolition d’un bâtiment.

Les tableaux financiers votés lors du conseil municipal du 16 octobre dernier à l’unanimité, donc de de la totalité de la gauche municipale (cherchez l'erreur), rappellent que 96% du coût de la démolition ont été financés par l’ANRU. Sans cet argent pas de démolition, donc pas de reconstruction. Les financements ANRU représentent 1/3 du financement global de la rénovation urbaine de la cité Transition.

Pour que tout cela soit bien clair.

Richard Honvault.

Richard_Honvault_Claude_Doussiet

Posté par Richard Honvault à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

"Déplaçons la foire à Capécure !"

La Semaine dans le Boulonnais de ce mercredi relance les polémiques sur la foire estivale de Boulogne-sur-Mer. En 2008 tu défendais le déplacement de la foire vers Capécure ; cet engagement est-il encore le même aujourd’hui ?

 

 Il en faut pour tout le monde et tous les goûts dans les limites du raisonnable. Quand on est maire, on se doit de contenter l’ensemble de ses administrés autant que faire se peut, bien sûr… Dans le cas de la foire j’entends bien ce que réclament les riverains sans pour autant délaisser les fidèles et les forains. Je continue à défendre le projet d’un déplacement de la foire d’été à Capécure (Éperon, et boulevard Napoléon) :

  • Pour des raisons de tranquillité pour les riverains.
  • Pour des raisons touristiques car le parking Mariette, gratuit, est une aubaine pour les visiteurs de notre patrimoine culturel dans la ville fortifiée.
  • Pour des raisons de sécurité car au-delà des incivilités qui, au passage, feront l’objet d’un contrôle plus accentué par des brigades pendant cette manifestation une fois que nous serons à la mairie, il y a aussi la question de la sécurité des installations. Même si actuellement nous avons été à l’abri de graves accidents, il faut reconnaître que le terrain du boulevard Mariette est loin d’être l’idéal. Par exemple, souvenons-nous du manège il y a deux ans qui tenait sur des palettes en bois et qui a dégradé les pelouses et le bitume après son passage !
  • Pour des raisons de conforts : la foire est à l’étroit. Le déplacement sur Capécure permettra l’installation plus facile de « grands » manèges plus attractifs  avec plus de sécurité. La preuve : la Grande Roue vient de s’installer sur le port et pas sur le boulevard Mariette.
  • Les clients de la foire gagneraient en confort car il est plus simple de garer son véhicule sur Capécure qu’en Haute-Ville ou au Dernier-Sou.
  • Le déplacement à Capécure, plus exactement  dans la zone du boulevard Napoléon et de l’Éperon, est dans le prolongement du centre-ville. La proximité avec le centre-ville est bien réelle, il suffit de franchir le pont de 200 mètres. Historiquement, il y avait une foire à cet endroit. D’ailleurs les caravanes des forains y stationnent déjà, ce qui créé la difficulté car leur lieu d’hébergement se trouve éloigné des manèges. L’installation de la totalité réglerait le problème. 

 

Je tiens aussi à rassurer les forains et les sceptiques sur un éventuel déplacement : je suis favorable sur le fait que la mairie promeut des animations culturelles gratuites autour de la foire, tels que des concerts. La vaste zone de Capécure est idéale pour cela. Enfin, J’ajouterai que le lieu de la foire ne joue en rien sur le fait que les gens dépensent moins, c’est hors sujet. La raison principale est la perte de pouvoir d’achat.

 

Et Les forains sont réticents ?

 

La municipalité est l’unique maître et responsable de l’utilisation du domaine publique. Dans le cadre des forains, la mairie leur délivre non pas des baux commerciaux mais des autorisations d’occupation temporaire (A.O.T.) du domaine public juste le temps de la foire et ils paient une redevance. Il ne faut pas plusieurs années pour le mettre en place. Il suffit d’acter la décision pour l’appliquer l’année suivante. La municipalité est force de loi.

Richard_Honvault_foireLoin d'être réticent à la foire d'été, Richard Honvault veut avant tout la sécurité de tous.

Posté par Richard Honvault à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Pourquoi l'élection municipale est importante ? le pouvoir du maire et de son équipe est énorme !

 

  • Le conseil municipal décide de l’utilisation des 80 millions d'euros du budget communal, et a son mot à dire dans l'utilisation des 100 millions d'euros du budget de la CAB.
  • Le maire gère des établissements car il en est président. Ainsi il préside le CCAS, l’hôpital, Nausicaa, Habitat du littoral (7000 logements sociaux), les maisons de retraites.
  • Le maire et son équipe s’occupent : de la sécurité, de la voirie, du stationnement, de la fixation des impôts locaux, des écoles, de la cantine, de l’urbanisme.