En direct de l'Assemblée Nationale : Hervé Morin, un député soucieux de la fillière pêche

Hervé_MorinSuite au travail de Richard Honvault et de son équipe, couplé aux requêtes déposées à Hervé Morin lors de sa visite des installations à Capécure le 31 mai dernier, le député de l'Eure a posé deux nouvelles questions parlementaires, en direction de Frédéric Cuvillier, qui éveillent l'attention et font avancer le débat et l'action de manière concrète. Cette intervention démontre qu'un maire efficace a plus que besoin de soutiens nationaux pour relever Boulogne-sur-Mer de son marasme.

Publiées au J.O. le 1er octobre, vous pouvez télécharger ces questions au format PDF en cliquant sur les liens suivants :

Tracabilit__filliere

Organisation_FEAMP   

Posté par Richard Honvault à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Message de soutien d'Hervé Morin, ancien ministre, président du Nouveau Centre, président du comité de soutien

Hervé_Morin« Je suis heureux que Richard soit officiellement candidat dans cette ville. On ne va pas se voiler la face, le contexte est difficile, mais il y a toujours un moment historique. Ce moment-là sera l’année prochaine ; pour essayer de renverser quelque chose qui semble inexorable qu’un socialiste remplace un autre socialiste, puisque le cumul des mandats devrait appeler chacun à faire des choix… Être maire, c’est être en capacité de porter un projet, d’avoir une vision pour sa ville. Personne ne peut contester à Richard de faire cela depuis des années pour sa ville et pour le Boulonnais. Il l’a écrit, s’est beaucoup imprégné de son expérience, de témoignages.

Être maire c’est aussi être le chef d’une tribu, d’une communauté, et de faire en sorte qu’elle vive en harmonie. Richard, tu as l’énergie, tu as l’audace, tu as le courage, tu as la volonté et tu as l’envie. Les chiffres actuels du chômage devraient appeler nos compatriotes à une sanction totale à celles et ceux qui gèrent le pays depuis plus d’un an. Un constat que les socialistes ne vont pas pouvoir nous expliquer. Ils ne sont certes pas responsables de la crise, mais ils sont responsables de la récession. Ils ont détruit ce qu’il y a de plus important en économie : la confiance. En un an, plus un chef d’entreprise n’ose investir, les investisseurs étrangers sont repoussés, car la France est devenue un point d’interrogation pour tous les acteurs économiques.

Ma conviction est que les socialistes vont prendre une raclée qu’ils n’imaginent même pas aujourd’hui. Il suffit de voir les élections législatives partielles. Aux élections municipales, les Français vont vouloir adresser à M. Hollande et à son équipe une sanction majeure. À Boulogne Richard a une chance, car il a son courage, son équipe, et un ancien maire, que les Boulonnais considèrent comme toujours en poste, qui est au gouvernement. Le message est clair pour les Boulonnais, sortez les sortants. Tous ceux qui veulent adresser un message pour gérer autrement la ville, avec une démarche de proximité et une ambition raisonnable, vous avez une occasion avec Richard. Mesdames et messieurs engagez-vous et bon courage à toi Richard dans cette campagne ! Et je tiens à te dire que je ferai le déplacement en mars 2014 pour assister à ta prise de fonction de maire et à l’installation de ton équipe.»

Posté par Richard Honvault à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Une rentrée sous le signe d'une ferveur citoyenne !

Richard_Honvault_groupe

 

Samedi dernier sonna la joie de 11 ans d’engagements et de travaux. En pleine période de vacances, une partie de mon équipe se rassemble pour une réunion, une photo s’improvise, non pas avec 3 personnes mais une cinquantaine, et ce n’est qu’une partie de l’équipe de Nouvelle Energie pour Boulogne.

L’enjeu d’un élu d’opposition est de préparer une alternative, c'est-à-dire une structure militante forte et une équipe de qualité. C’est mon combat ! J’ai réussi malgré les embûches et avec NEB, la commune de Boulogne-sur-Mer dispose du groupe de Centre-droit le plus important depuis les années 1920.

Investi par l’UDI, je suis entouré d’une équipe de rassemblement UDI, UMP, MoDem, écologistes et sans étiquette.

C’est la formule gagnante : regardez Amiens, Arras, Valenciennes.

Après 11 ans, une connaissance des dossiers acquises, une vision pour Boulogne bâtie avec mon équipe depuis 2012, je suis épaulé par des collaborateurs de qualité aux parcours professionnels différents qui s’enrichissent en permanence et qui travaillent sur la durée avec pour présidente d’honneur Brigitte de Prémont, ancienne députée RPR.

Une équipe soutenue par d’importants soutiens nationaux car le « système boulonnais » l’exige !

Parmi les soutiens : Jean-Louis Borloo, président de l’UDI, l'homme qui a redressé Valenciennes, et mon président de comité de soutien, l’ancien ministre de la défense, Hervé Morin.

Nous ne sommes plus isolés et encore moins demain à la mairie ! C’est un gage de réussite !

Mais voilà, c’était sans compter sur les turpitudes politiques de la vie politique boulonnaise et l’éclatement de l’aile droite. Je constate la division de l’UMP de Boulogne-sur-Mer en 3 groupes :

  • L’un autour d’Annick Valla TOUJOURS conseillère municipale UMP et qui veut faire sa liste.
  • Un autre autour d’inconnus sur la liste David Dubois soutenu par Daniel Fasquelle.
  • Un autre autour Richard Honvault et de sa liste de rassemblement. Certains de ses militants UMP souhaitent et seront présents sur ma liste.

Adhérent UDI, je ne peux que le regretter mais je reste impuissant devant les jeux d’appareil au sein de ce parti. Le dossier est entre les mains des instances nationales. Il y a des contextes politiques qui dépassent les affaires locales et le cas de Boulogne n’a jamais dérogé à cette règle.

J’ai pris acte de ce nouveau duo Dubois-Delepierre critiquant dans une presse versée à Gauche le bilan de l’unique groupe d’opposition. Soit ! Mais ces critiques viennent de personnes qui n’ont jamais été élues, qui ne savent pas l’ingratitude de siéger dans la minorité, et qui ont peu de chances d’y être à Boulogne du fait de leur situation personnelle :

  • David Dubois est un jeune homme de 27 ans, commerçant dans le cadre d’une franchise calaisienne (et non boulonnaise) qui est en redressement judiciaire depuis un an. Si par le pur hasard le redressement venait à être levé avant les élections ou tout autre amélioration, cela ne change rien au fait que M. Dubois a d’ores et déjà démontré qu’il ne sait pas gérer un groupe mais veut devenir maire d’une ville de 45.000 habitants.
  • Geoffroy Delepierre se définit lui-même dans la presse comme un jeune étudiant dont le site d’apprentissage se situe à Québec au Canada à plus de 5000 km de Boulogne-sur-Mer.

La situation personnelle de ces deux candidats UMP, les met en situation délicate vis-à-vis du pouvoir socialiste pour ne pas dire plus. Un devoir d’humilité s’impose donc et je les invite à mes côtés.

Indépendamment de ces deux personnes, l’UMP section Boulogne-sur-Mer n’existant pas, je n’ai rien à dire sur son bilan. Pour agir en faveur d’une l’alternative à la municipalité actuelle, seuls les militants UMP au sein de NEB ont pu le faire. Au passage, rétablissons aussi la vérité sur l’histoire politique de Boulogne puisque nous n’avons pas eu un mais deux maires centristes depuis la libération : Jean Febvay (1947-1953) et Jean Muselet (1989-1996). Tous deux ont été vainqueurs des élections à deux reprises.

Dépassons les querelles Droite - Centre pour puiser l’intelligence d’où qu’elle vienne car nous sommes tous d’accord sur l'essentiel :

  • Aux municipales comme aux cantonales dans les bureaux de Boulogne j'ai fait deux fois plus de voix que les candidats estampillés UMP, ce qui fait automatiquement de moi le candidat le mieux placé pour animer le rassemblement de la Droite et du Centre à Boulogne.
  • Nous sommes d’accord pour dénoncer les mêmes dérives du pouvoir en place. Ne nous trompons pas de cible qui n’est autre que l’équipe municipale actuelle et son bilan désastreux qui font de Boulogne-sur-Mer une ville en pleine régression.

Fort de ces constats j’invite chacun à venir grossir nos forces et pour le moins ne pas les affaiblir afin de donner à notre ville la possibilité d’occuper à nouveau la place qu’elle mérite.

 

Vive Boulogne-sur-Mer, vive ses habitants, vive le Boulonnais !

 

Richard Honvault.

scan de ma signature

L'avenir est en marche !

Nous y sommes, la campagne pour les élections municipales est bien en route ! Elle avait commencée avec la déclaration de candidature officielle de Richard Honvault le 30 mai dernier en présence d’Hervé Morin, président du Nouveau Centre, et elle continue avec force.

Le comité exécutif de l’U.D.I., au cours de sa réunion du 25 juin 2013, a officialisé l’investiture du parti en faveur de Richard Honvault pour les élections de mars prochain. Dès à présent, et avec son équipe, le chef de file de l’opposition boulonnaise peut compter sur l’appui officiel de tous les partis fondateurs et membres de l'U.D.I. : Nouveau Centre, Parti Radical, Gauche Moderne, C.N.I., Alliance Centriste et les adhérents MoDem ayant rejoint l’UDI.

Il a également le soutien plein et entier d’Hervé Morin, qui préside le comité de soutien de la liste NEB, et de Jean-Louis Borloo, président de l’UDI et ancien maire de Valenciennes, bien connu pour avoir métamorphoser cette ville et lui avoir rendu son dynamisme. Ce qui a été fait à Valenciennes, Richard Honvault et son équipe comptent bien faire de même à Boulogne-sur-Mer.

Cette investiture est la consécration d'un engagement de plusieurs années et un signe de reconnaissance de la qualité du travail accompli par toute l’équipe de Nouvelle Energie pour Boulogne. Elle peut en être fière.

Cette campagne prend physiquement forme dans Boulogne-sur-Mer : rencontre dans les quartiers avec les habitants, distributions de tracts, lancement de la campagne d’affichage.  Ainsi, les affiches Richard Honvault, votre maire en 2014, commencent à fleurir dans les rues de la ville. L’enthousiasme est là ; l’avenir et la renaissance de Boulogne-sur-Mer s’affiche désormais dans ses rues !

 

campagne d'affichage richard honvault

lettre d'investiture UDI Nouveau Centre

 

 

lettre investiture UDI

 

 

 

 

 

 

Lettre de candidature aux municipales de mars 2014

Chers amis Boulonnais, pour tous ceux et celles qui gardent espoir,

La question n’était pas de vouloir y aller mais de pouvoir : être en capacité d’y faire quelque chose sans y laisser sa peau. On n’est pas candidat à Boulogne-sur-Mer face au P.S. comme on est candidat à Amiens, à Bernay, Rouen ou Valenciennes.

La volonté d’y aller est toujours ancrée : rendre à Boulogne son panache, car j’ai mal à ma ville ! Nous sommes les seuls à fixer un cap depuis des années et qui apportons un projet alternatif aux projets pharaoniques qui ne se réaliseront jamais.

Depuis 2007 et lors des municipales de 2008 avec Alain Vadet, expérimenté et fin connaisseur, j’ai pu vraiment prendre la mesure que Boulogne-sur-Mer, que le Boulonnais, et quelque part toute la Côte d’Opale, vivait sous un système sclérosé dans tous les domaines. Je suis une personne responsable, et vous conduire, c’est aussi mettre chacun d’entre nous en capacité de mener à bien son engagement politique.

C'est-à-dire que nous avons tout fait pour être en capacité d’être candidat de porter ce message et cette alternative politique. Dès le lendemain des résultats des Municipales de de 2008 nous avions posé les critères pour être candidat en mars 2014. Nous les avons tous plus ou moins réussi en sachant que nous n’aurions peut-être pas été au bout sentant que la pourriture de l’environnement ne le permettrait pas.

Mais il y avait un critère fondamental : c’était la bienveillance de mon autorité nationale, une condition obligatoire dans le contexte houleux de la politique boulonnaise.  J’ai obtenu bien plus que de la bienveillance car nous pouvons compter sur le soutien et l’implication d’Hervé Morin, président du Nouveau Centre et de notre comité de soutien, et depuis juin 2012 sur celui de Jean-Louis Borloo suite à la création de la fédération centriste U.D.I.

Ensemble, nous avons replacé Boulogne dans le concert politique des villes qui comptent !

Notre solide projet pour votre ville ne peut être réalisé que si il y a une synergie entre les pouvoirs locaux et nationaux. C’est une règle indispensable car une fois en mairie nous aurons besoin de l’expérience des cadres, de leurs contacts, pour les techniciens, les appuis, car Boulogne-sur-Mer qui doit rayonner à nouveau n’est pas un village !

Ainsi, je suis candidat à la mairie de Boulogne-sur-Mer et je présente une liste dans le même esprit qu’en 2008 : citoyens sans étiquette, U.D.I., MoDem, UMP, écologistes, société civile, et des déçus du socialisme, car notre ville appartient à ses citoyens au-delà des clivages politiques.

C’est ici, c’est maintenant, c’est pour vous, c’est avec vous !

Richard Honvault.

 

 

Réunion publique autour d'Hervé Morin et Richard Honvault, le jeudi 30 mai à 19H

 

RH avec Hervé Morin Ministre de la Défense

Richard Honvault, conseiller municipal aura le plaisir de recevoir Hervé Morin, ancien ministre de la Défense, président du Nouveau Centre, co-fondateur de l'UDI (Union des Démocrates et Indépendants) et président du conseil national de l'UDI, les 30 et 31 mai à Boulogne-sur-Mer.

Une réunion publique sur le thème :

« Quel rôle pour la France et l'Europe dans la lutte contre le terrorisme international »

le jeudi 30 mai à 19H à Boulogne-sur-Mer, Maison des gens de Mer, Foyer du Marin, quai Chanzy.

invitation_fede62_morin

Posté par Richard Honvault à 11:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,