Nos militants : Monique Marteau

Monique Marteaux

Ancienne claviste de la Voix du Nord et issue d'une vieille famille boulonnaise de corsaires, elle porte encore la tenue traditionnelle boulonnaise. Trés active depuis 5 ans au sein de l'équipe NEB.

Posté par Richard Honvault à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Nos militants : Jeanine Corbec

Jeanine Corbec

Ancienne ouvrière de Capécure et issue d'une famille boulonnaise très active, elle est heureuse de soutenir l'équipe de Richard Honvault pour faire bouger sa ville !

Posté par Richard Honvault à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le "sondage" IFOP, Europe 1, Voix du Nord : un peu de lecture contre une forfaiture

Un gros mensonge

Page 6 du sondage, en bas, l'IFOP reprend les chiffres des municipales 2008. Surprise ! Ne sont citées que 2 listes : Frédéric Cuvillier (pour la gauche) et Annick Valla (pour l'UMP et le Nouveau Centre).

Exit la liste NEB Richard Honvault, Out la liste MoDem conduite par Grégory Suslamare, soit 21% des exprimés en 2008.

L'IFOP n'a pas gardé les listes ayant fait le meilleur score, l'IFOP a gardé les socialistes et l'UMP en lui attribuant l'investiture UDI.

L'IFOP a supprimé les deux listes de Centre.

L'IFOP roule pour le PS et l'UMP, le centre n'a pas le droit d'exister.

D'ailleurs, il a fallu que Richard Honvault reprenne par 2 fois Wendy Bouchard d'Europe 1, car Wendy Bouchard persistait à présenter Richard Honvault comme UMP-dissident et non UDI. L'UDI était pour elle une notion "nouvelle" (sic).

 

Essayons de comprendre

À partir du moment où l'IFOP se permet de supprimer deux listes des résultats 2008, le sondage et son interprétation sont nuls et non avenus.

En effet, dès que la personne interrogée répondait avoir voté une autre liste que celle d’Annick Valla et de Frédéric Cuvillier, la personne était écartée du sondage…

Un sondage a un objectif précis : notre colistière Françoise Guillermain, qui a travaillé à la direction de la SOFRES, pourrait en parler mieux que nous. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui elle préfère être aide médico psy.

En l'occurrence, l’objectif de ce sondage était donc de savoir pour qui irait voter l’électorat de Frédéric Cuvillier et Annick Valla. C’est tout.

La liste NEB de Richard Honvault récupère 4% des électeurs sondés ayant voté pour les listes Frédéric Cuvillier et Annick Valla en mars 2008.

Par conséquent, réintégrons les 20% des électeurs écartés de ce sondage, soit 138 électeurs, qui auraient dû s’ajouter aux 555 sondés. Soit 693 sondés.

NEB fait donc 138 voix auquel doit s’ajouter les 4%, soit 22, mais le FN étant toujours sous-estimé, elles sont données au FN.

Donc cela donne :

Liste NEB R. Honvault

138

20 %

Et puis maintenant vous reprenez la répartition des 555 sondés en sachant que j’offre mes 22 voix au FN :

Liste SE S. Langlois

16

3 %

Liste UMP

66

9 %

Liste FN  (110+22)

132

20 %

Liste Front de Gauche

22

4 %

Liste de gauche F. Cuvillier

305

44%

Vous remarquerez que cela ressemble beaucoup au sondage perso d’Alain Vadet (à lire sur http://boulogne.canalblog.com/), et cela correspond plus à un ressenti de la campagne sur  le terrain que nos militants pourront vous confirmer.

Frédéric Cuvillier n'est pas dupe car il a dit à Richard Honvault, dans le Train Europe 1, que le sondage était incohérent avec ce qu’il entendait et que lui, Frédéric Cuvillier, était persuadé devoir subir un second tour.

 

Au-delà des chiffres

Un sondage doit répondre à la demande du client (ici Europe 1 et La Voix du Nord), qui font le même métier : de la communication, et doivent vivre de ce métier.

Pour cela, il faut faire du chiffre, vendre du sensationnel. En politique comme en sport, on aime vendre un match, un duel sanglant que tout le monde veut voir ou du moins on va s'arranger pour que tout le monde veuille le voir.

Combien de fois avons-nous vu deux tocards s'affronter dans une rencontre que la presse a qualifié de "phénoménale" ou "historique" ?

L'IFOP a éliminé du match Richard Honvault, pourtant arrivé deuxième au précédent match.

Du coup, Europe 1 a découvert le nom Richard Honvault 3 jours avant l'émission. Nous ne sommes donc pas dans l'information, mais dans la communication.

Les citoyens accordent-ils encore un crédit aux journalistes  et aux sondeurs ? Les citoyens nous sont toujours apparus moins naïfs que les journalistes et les sondeurs, et l’histoire boulonnaise l’a prouvé récemment.

En 1989, à 3 semaines du 1er tour, la liste Jean Muselet était créditée à 5%, la liste RPR-UDF à 30%.

Au soir du 1er tour, la liste Jean Muselet obtint 37% et la liste RPR-UDF 14%... En 1989 à Valenciennes même chose : Jean-Louis Borloo, était crédité à 5%, il a fait au final 47%  au 1er et 77% au second.

 

Le groupe NEB.

camembert-1

Allégorie du sondage "à la française"

Posté par Richard Honvault à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Nos militants : Christiane et Michel Honvault-Rétaux

DSCF6778

Mes soutiens depuis toujours. Maman a fait sa carrière chez Fougerolles, Papa a été créateur d'entreprise chez Rhône-Poulenc.

Posté par Richard Honvault à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Les rendez-vous de la semaine

LUNDI 17 FEVRIER :              -10h30-12h rencontre avec la presse.

                                             -14h-18h rencontre avec les Boulonnais .

                                             -20h-22h réunion de travail avec l’équipe.

MARDI 18 FEVRIER :             -17h45 interview pour Cyril Mag.

MERCREDI 19 FEVRIER :      - 17h30-20h réunion de travail avec l’équipe.

VENDREDI 21 FEVRIER :      -19h café citoyen avec Dominique Riquet ancien maire de Valenciennes et député européen, sur la politique des transports.

Rendez-vous au foyer des gens de mer, venez nombreux !!

SAMEDI 22 FEVRIER :          -14h-18h rencontre avec les Boulonnais .

Posté par Richard Honvault à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Nos militants : Roger Baillieu, Diacre de la paroisse Notre Dame de Boulogne

Roger_Bailleu

Diacre de la paroisse Notre-Dame de Boulogne-sur-Mer, Roger fait le choix de soutenir la liste de Nouvelle Energie pour Boulogne.

Posté par Richard Honvault à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

communiqué de presse

Communiqué de presse

 

Ce sondage IFOP/Europe 1 relève d'une manipulation d'opinion tellement caricaturale qu'elle ne peut tromper les électeurs Boulonnais. Europe 1 ne connaissait même pas mon nom il y a 3 jours. Il ne reflète absolument pas la réalité du terrain et ne tient pas compte des spécificités locales. 4% c’est 500 voix environ alors que j’atteints ce score en ne comptabilisant que 8 bureaux de vote de la ville sur 30 et avec un taux de participation trés bas de 30%. Aux municipales 2008, j’ai fait 13% contre 8% pour A Valla(UMP) et aux cantonales sur les bureaux de Boulogne 15% contre 8% pour C Ponche (UMP-SE) et malgré un FN à 21%. D’ailleurs la méthode ne tient pas compte de mon résultat de mars 2008…

Il y a un an, j’avais pris contact avec les instituts pour effectuer un sondage. Mais devant le cout prohibitif pour une commune de 40000 hab., les difficultés d’interprétation, les particularités locales obligeant à adapter la méthode et donc la faible pertinence, le jeu n’en valait pas la chandelle. L’histoire l’a prouvé. En 1989, à 3 semaines du 1er tour la liste J Muselet était crédité à 5% la liste RPR-UDF à 30%, au soir du 1er tour la liste Muselet obtint 37% et la liste RPR-UDF 14%... En 1989, à Valenciennes, même chose, Jean-Louis Borloo, l’un de mes soutiens, était crédité à 5% il a fait au final 47%  au 1er et 77% au second. Boulonnais restés vigilants et mobilisés. Le seul résultat qui compte c’est celui sorti des urnes le 23 mars.

Posté par Richard Honvault à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Nos militants : François et Brigitte Mourgand

Les Mourgand

François est dentiste, il a soigné les dents de générations de Boulonnais. Brigitte est assistante médicale, elle est aussi impliquée dans la Croix Rouge.

Posté par Richard Honvault à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

café citoyen de Brigitte Mauroy du 07/02/2014

Mme Brigitte Mauroy, professeur de médecine à la faculté de Lille, conseillère régionale Nord-Pas-de-Calais UDI/ gauche moderne, est intervenue sur le thème de la ''Santé Emploi et Universités'' aux côtés de Richard Honvault, conseiller municipal UDI/NC sortant, tête de liste ''Nouvelle Energie pour Boulogne''.

La soirée s’est présentée sous forme d’un débat autour de questions posées par l’assemblée.

Des questions furent posées sur la sécurité sociale notamment :

 1) la sécurité sociale est-elle responsable de l’état de santé de la population ?

En ce qui la concerne, il faut faire attention, aux dérapages du coût de la santé , le système de remboursement étant différent selon : la famille , les maladies professionnelles et les personnes handicapés.

La sécurité sociale n’a aucune manœuvre dans le système de santé il faut régler le système de financement  de la sécu et de la dépendance.

Concernant le « trou » de la sécu, il faut identifier ce qui coûte, lunettes, prothèses dentaires… pour permettre aux mutuelles d’avoir une meilleure prise en charge et donc alléger la sécu.

 2) Les urgences sont débordées par la prise en charge de personnes fortement alcoolisées ; n’y a-t-il pas d’autres solutions pour s’occuper d’elles, afin que les patients soient reçus plus rapidement ?

Brigitte Mauroy parle de la création d’une structure médico-sociale qui accueillerait les patients qui n'ont pas besoin de soins en service d'urgence.

 3) Nombreux sont les patients qui vont voir le médecin ou se rendent aux urgences une fois la maladie déclarée.  N’y aurait-il pas une autre solution, comme la prévention par exemple ?

Brigitte Mauroy constate que ces lieux d'accueil parallèles sont rares voire inexistants. Elle propose d’ouvrir des maisons de santé qui fonctionneraient avec des professionnels de santé  tels des médecins spécialisés, infirmières, psychologues. Cela permettrait de désengorger les urgences et de mieux orienter les patients.

Le programme de NEB est en parfaite adéquation avec les propos de Brigitte Mauroy. Depuis 2004, NEB a comme projet l'ouverture d'un centre de dépistage et de prévention à proximité de l’hôpital regroupant les associations et les professionnels.

Dans le même ordre d’idées, Brigitte Mauroy a regretté le parcours très long en matière d’aide sociale et de réinsertion. Richard Honvault souhaite un guichet unique au sein de la mairie pour l’ensemble des démarches administratives ou sociales. Cela demandera une réorganisation s'étalant sur plusieurs années pour offrir un meilleur service aux Boulonnaises et aux Boulonnais.

Brigitte Mauroy trouverait opportune la création au sein des municipalités d’un adjoint ou conseiller municipal délégué à la santé. Cette idée renforce Richard Honvault dans cette certitude.

 4) Une personne sourde a évoqué les difficultés relationnelles entre personnes sourdes et/ ou muettes et le monde médical dû à une méconnaissance de la langue des signes.

Brigitte Mauroy a reconnu que le fonctionnement médical avec l’Agence Régionale Hospitalière rendait difficile le financement des formations et une sensibilisation du corps soignant à ces questions.

Dans son programme, Richard Honvault veut créer un pôle surdité/santé afin de rendre accessible les consultations aux personnes malentendantes de Boulogne sur mer et sa région. Brigitte Mauroy qui l'approuve, explique qu’au-delà d’un fonctionnement vertical de nos hôpitaux,  il faudrait développer un réseau transversal permettant un meilleur accompagnement des patients souffrant de maladies spécifiques.

 5) Quelle est la pérennité de la 1ère année de médecine à Boulogne sur mer ?

Brigitte Mauroy a rappelé que si la 1ère année de médecine était maintenue sur Boulogne, c’était grâce à son action en tant que conseillère régionale auprès du doyen de la faculté de médecine.

Boulogne n’a pas à rougir des résultats obtenus à l'issue de cette première année, ils sont aussi bons qu’à Lille !

Pour Brigitte Mauroy, cette première année de médecine est une nécessité vu l’importance démographique de la région Nord -Pas –de- Calais et l’éloignement du littoral par rapport à la métropole.

 Richard Honvault  a rappelé l’importance pour NEB de préserver et de développer  l’université et la formation professionnelle sur le Boulonnais.

Dans le programme NEB, il est question d’accompagner toutes les actions pour le développement des centres de formations et des facultés dont celle de médecine.

De plus, NEB  propose de faciliter le financement des études au nom de l’égalité des chances grâce à deux dispositifs :

- Le Contrat Municipal Etudiant (CME) attribué à des étudiants de la ville en échange d’un travail pour la collectivité ;

- Le Livret d’Action Sociale (LAS)  permettant à tout étudiant du supérieur engagé dans une association d’intérêt public, de recevoir de la municipalité , des points donnant accès à des bons d’achat de nourriture, d’aide aux frais de scolarité et au financement du permis de conduire.

  

_MG_7550

_MG_7578

_MG_7596

Posté par Richard Honvault à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :