Sur les propos de Jean-Claude Étienne dans la presse : décryptage du malaise socialiste

Ce n'est pas la paternité de l'ANRU qui est en jeu, c'est la défaillance des politiques de la ville des gouvernements de Gauche. Qu'ont-ils fait sous Lionel Jospin à part préparer les émeutes de 2005 ? Que font-ils depuis mai 2012 ? Ils ont commandé des rapports et réfléchissent à des critères ! Qui connaît l'actuel ministre de la ville ? Quand il y a des problèmes dans des quartiers, on ne voit que Manuel Valls ! Ce qui se fera encore sur la ZUS dans les années à venir, c'est encore et uniquement au titre de la convention ANRU !

À partir de 2004, avec l'ANRU, lorsque la ville met 1 euro, l'État a mis 3 euros . Était-ce le cas sous le Gouvernement Jospin ? Combien de crédits déversés sur le GPV par le Gouvernement Jospin sur la ZUS ? Combien de crédits déversés par l'ANRU ?

Ce qui intéresse les habitants de ces quartiers, c'est bien le résultat. Et à Transition, les habitants ne s'y trompent pas. Les seules lacunes constatées par Claude Doussiet ne sont que locales : mauvaise politique de relogement, pas d'introduction d'une mixité sociale, aucune complémentarité recherchée entres politiques en faveur de l'habitat social et sur la politique en faveur de l'habitat privé, un accompagnement social insuffisant, aucune réactivité suscité pour leur bailleur social à la vue de l'état de l'Aiglon et du reste !

Je demande à Jean-Claude Étienne et à notre majorité de répondre à cette question :

Que prévoit DE PRÉCIS votre Gouvernement en relais du Programme National de Rénovation Urbaine de Jean-Louis Borloo pour remédier à l'état déplorable des logements dans le reste de la ZUS ? C'est le moment de le garantir aux habitants comme cela a été fait aux habitants de Transition au travers du programme ANRU !

Il est des Ministres qui ne font que des passages éphémères, alors que certains restent bien inutilement en place ! N'est pas Jean-Louis Borloo qui veut !

Les socialistes de Boulogne-sur-Mer montrent, au travers de ce communiqué publié dans La Voix du Nord du lundi 11 novembre 2013, leur bien petite hauteur de vue. Il faut leur conseiller d'aller voir ce que pensent de l'action de Jean-Louis Borloo à la R.U. et au logement des personnes tels que, Michel Delebarre, Martine Aubry, François Rebsamen, Gérard Collomb ou encore René Vandierendonck à Roubaix, et Jean-Marc Ayrault à Nantes...

 

Claude Doussiet , ancien Directeur de l'ANRU, et Richard Honvault, Conseiller Municipal de Boulogne-sur-Mer

 

article VDN JC Etienne du 11112013

Posté par Richard Honvault à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

"Faire avancer l'urbain, c'est avant tout faire avancer l'humain"

Ce jeudi 7 novembre, Richard Honvault, accompagné d’une vingtaine de ses colistiers, recevait Claude Doussiet, ancien Directeur Général de l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) pour une journée d’étude et une conférence de presse.

En premier lieu, Claude Doussiet rappelle que c’est  Jean- Louis Borloo, très impliqué dans la politique de la ville, qui a permis par son initiative et sa volonté de mettre à disposition des communes un outil  et des moyens sans précédent pour la réhabilitation des quartiers les plus défavorisés.

 C’est aussi grâce à la faculté d’anticipation de Jean-Louis Borloo, pour assurer la protection du financement de l’ANRU au-delà des changements de gouvernance,  que les communes peuvent mener ces projets à terme. Au-delà de l’outil et des moyens  financiers mis à disposition par l’État et les partenaires sociaux, Claude Doussiet rappelle qu’il appartient à l’équipe municipale en place de mettre en œuvre et d’accompagner le projet afin de lui donner sa pleine dimension.                                                                                                                                                                

 Si sa visite à Boulogne-sur-Mer lui permet de constater ce qui localement a pu être réalisé grâce à l’ANRU, il exprime son indignation de voir subsister un certain nombre d’immeubles dans un état désastreux en termes d’hygiène et de sécurité alors que les fonds pour leur remplacement sont disponibles. Ils désignent les HLM des cités de Triennal et de l’Aiglon. « Comment une municipalité, dans sa responsabilité de bailleur, peut-elle maintenir une telle situation ? » s’insurge t-il. De plus, c’est mettre en suspens des travaux générateurs d’emplois que les entreprises locales pourraient offrir à la population.                                                                                                                           

Voilà qui permettrait de contribuer à l’effort indispensable qui doit être fait  pour améliorer le marché du travail local. Richard Honvault souscrit pleinement aux propos de Claude Doussiet, ce d’autant qu’il constate que  les analyses réalisées par chacun d’eux, en toute indépendance, convergent pleinement. Richard Honvault souligne aussi qu’il s’agit d’aborder la politique du logement à l’échelle de la ville voir de l’agglomération et non quartier par quartier afin d’éviter de transférer les problèmes de l’un à l’autre et de compartimenter la ville.

Mettre en place une politique forte de lutte contre les logements vacants et insalubres, développer l’accession à la propriété, définir des règles d’urbanisme précises, poursuivre les travaux de réhabilitation des quartiers défavorisés dans le cadre de l’ANRU initiée par Jean-Louis Borloo, mais aussi lutter contre l’illettrisme, aider à la remise au travail de la population, voilà une partie du plan d’action de Richard Honvault et son équipe. Ce plan d’action est le fruit d’un travail collectif conséquent qui débouche sur l’élaboration d’un programme repris dans un livret destiné aux électeurs.

Le livret est présenté à la presse qui visiblement en apprécie la clarté. Nous retiendrons  deux phrases clés de cette journée :

« Ces fonds mis à disposition des communes par l’Etat et les partenaires sociaux sont une chance. Mais, s’il s’agit d’ériger seulement des immeubles sans politique globale de la ville, comme la municipalité actuelle de Boulogne-sur- Mer se contente de le faire, il ne faudra pas quinze ans pour revenir à la case départ. » Dixit Claude Doussiet et Richard Honvault d’enchérir : "Faire avancer l’urbain c’est avant tout faire avancer l’humain."

Jean-Marc Benezit.

Richard_Honvault_ANRU

                                                             

Posté par Richard Honvault à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

L'ANRU : nos élus locaux de la majorité crachent dans la soupe mais ont la mémoire courte !

Comment réagissent des élus socialistes et leurs responsables en communication quand une bonne idée ne vient pas de chez eux ? La venue de Claude Doussiet fut une réussite et alimente les débats dans notre ville au grand dam du pouvoir en place qui, à la lecture de leurs réactions, n'aime pas se faire bousculer. Mais je tiens à rappeler que :

L’ANRU est un établissement public industriel et commercial créé par l’article 10 de la loi d'orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine du 1er août 2003 . Cette loi été portée par le Ministre Jean-Louis Borloo afin d'assurer la mise en œuvre et le financement du programme national de rénovation urbaine (PNRU). Les modalités de fonctionnement (organisation administrative, régime financier et comptable, missions de maîtrise d'ouvrage) sont précisées dans le décret n° 2004-123 du 9 février 2004 (JO du 11 février 2004).

L’ANRU approuve des projets globaux qu’elle finance sur des fonds publics (État) et privés (UESL – Action Logement). L’Agence apporte son soutien financier aux collectivités locales, aux établissements publics et aux organismes privés ou publics qui élaborent et conduisent, dans le cadre de projets globaux, des opérations de rénovation urbaine dans les ZUS et dans les quartiers présentant les mêmes difficultés socio-économiques (article 6 de la loi du 1er août 2003).

L’une des forces de l’ANRU a été justement que cet argent (12 milliards) a été bloqué sur plusieurs années au grand désarroi de Bercy qui ne voit que l’annualité des budgets et ainsi de bâtir des programme sur la durée sans être remis en cause par les arbitrages budgétaires . 490 quartiers répartis dans la France entière au-delà de toute étiquette politique, en métropole et en outre-mer, sont en cours de rénovation, améliorant le cadre de vie de près de 4 millions d’habitants.

La cité de Transition a été éligible à l’ANRU après que la municipalité a déposé son dossier. Jean-Louis Borloo est même venu en 2003 à Boulogne afin de constater le dossier et de procéder à la démolition d’un bâtiment.

Les tableaux financiers votés lors du conseil municipal du 16 octobre dernier à l’unanimité, donc de de la totalité de la gauche municipale (cherchez l'erreur), rappellent que 96% du coût de la démolition ont été financés par l’ANRU. Sans cet argent pas de démolition, donc pas de reconstruction. Les financements ANRU représentent 1/3 du financement global de la rénovation urbaine de la cité Transition.

Pour que tout cela soit bien clair.

Richard Honvault.

Richard_Honvault_Claude_Doussiet

Posté par Richard Honvault à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'union impossible

Le 30 octobre dernier vers 18 heures, David Dubois m’a adressé un SMS rejetant officiellement et par écrit ma proposition d’accord en m'informant qu'il était inutile de venir ou de se faire représenter à la réunion de « rassemblement » du lundi 4 novembre.

Le rassemblement du centre et da droite ne doit pas se faire n'importe comment mais dans la transparence et la légalité.

Après une 1ère proposition début septembre, j’avais déjà transmis, il y a une quinzaine de jours, un projet d'accords à David Dubois, via les instances départementales et nationales de l’UDI.

Mes conditions proposées à David Dubois étaient les suivantes : les places numéros deux, quatre, huit et onze sur une liste d'union ; voir ses comptes de campagne et l’intégralité des pièces afin de les intégrer dans ceux de la liste NEB (ce qui est une obligation de la loi.). David Dubois a déclaré ces propositions « irrecevables ».

Nous en prenons acte. Nous poursuivons les démarches dans le cadre des accords nationaux UDI-UMP afin que la direction nationale de l’UMP oblige le retrait de la liste Dubois ainsi que le rassemblement de facto de la totalité de l’UMP sur la liste de rassemblement UDI- UMP- Modem- écologistes- Sans étiquette que je conduis. En effet, une partie des militants UMP sont depuis des mois dans notre équipe et s'affichent en tant que tel. Dans l’attente, et sans perdre de temps, nous continuerons à porter avec la même énergie notre vision claire, notre projet carré, dans l'esprit de celui qui a conduit Jean-Louis Borloo à sortir le Valenciennois de la léthargie, du déclin et de l’échec. Car fondamentalement c’est ce dont les Boulonnais et nous –mêmes avons besoin.

 

Richard Honvault.

 

Dubois_Honvault

Posté par Richard Honvault à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Communiqué de presse suite à la conférence de presse A. Valla-D. Dubois de ce samedi 19 octobre

Refusant la politique de la main tendue, M. Dubois et Mme Valla conduisent seuls leur liste, et prennent la responsabilité de la division au 1er tour. S’ils parviennent à présenter leur liste, l’UMP sera donc divisée sur deux listes : une partie autour du duo Valla-Dubois et l’autre autour de la liste NEB conduite par Richard Honvault.

Je prends acte qu’ils signalent comme seule véritable avancées depuis 2002 pour Boulogne : la  démolition-reconstruction de la cité de Transition grâce à l’ANRU et le travail de Jean-Louis Borloo. Cela tombe bien car élu centriste UDI, Jean-Louis Borloo président de l’UDI, soutient ma candidature au côté d’Hervé Morin et de bien d’autres élus centristes apportant du bien vivre à leurs communes.

Entouré d’une équipe de rassemblement allant de l’UDI, de l’UMP, du Modem, d’écologistes et de sans étiquette, nous sommes porteur de la même énergie, d’une vision claire, d’un projet carré et  dans l'esprit de celui qui a conduit Jean-Louis Borloo à sortir le Valenciennois de la léthargie, du déclin et de l’échec. Et je n’ai pas attendu les municipales 2014 pour l’exprimer.

À seulement 5 mois du 1er tour, le temps n’est plus à former une liste anonyme faute de désigner une tête de liste. Comment faire campagne sans être en mesure de dire qui sera le capitaine du navire et qui composera l’équipage ? Les électeurs sont en droit de savoir et nous leurs devons d’être clairs. Le minimum de clarté n’est pas au rendez-vous. Le temps est arrivé de convaincre les électeurs de se rendre aux urnes et porter en mairie une équipe qui prendra les décisions politiques pour rendre à Boulogne son panache et le sourire aux Boulonnais ! Tel est notre but et notre projet.

Richard Honvault


Conseiller municipal UDI/NC de Boulogne-sur-Mer
Président de Nouvelle Energie pour Boulogne (NEB)
Secrétaire National du Nouveau Centre

 

logo-ump_modif

 

Posté par Richard Honvault à 09:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Continentale : une nouvelle situation inadmissible !

Greve_Continentale

Je suis intervenu sur le dossier de la Continentale dès le 18 mars de cette année(*). Pris par mon travail, ce sont des colistiers disponibles en journée qui ont été à la rencontre des manifestants ces derniers jours. Notre travail d’équipe dans cette campagne continue de couvrir le terrain.

Injecter de l’argent pour l’entreprise Continentale, cela a déjà été fait en 2012. La CAB a versé 10 millions d’€. C’est l’avenir qu’il faut bâtir et il est indispensable de fixer les objectifs avant d'injecter l'argent du contribuable.

Dans la situation actuelle il y a deux possibilités :

Soit la solution d’un repreneur qui prendra en charge le paiement des dettes et soyons réaliste, devra procéder à des coupes sombres en termes de production et d’emplois. C’est au niveau national que les leviers peuvent être levés. Frédéric Cuvillier est en bonne position pour en trouver un.

Soit la faillite est proclamée, les dettes sont annulées. Dans ce cas, les pouvoirs publics doivent aider la renaissance d’une entreprise avec les salariés « sur le carreau » dans un cadre juridique dans le style d’une SCOP. Les murs et les bâtiments appartiennent déjà à la CAB, le foncier à la Région en tant qu’autorité portuaire (foncier concédé à la délégataire CCICO). Cela peut fonctionner. Les salariés possèdent et gardent un savoir-faire, les machines/outils sont sur place et en état de fonctionnement, les circuits commerciaux et les clients sont connus aussi. Tout est là pour commercialiser sous une nouvelle marque. Il sera nécessaire de diversifier la production et de proposer une gamme de produits adaptés au marché actuel, soit de l’alimentation avec des pochons plastiques.

Sur ce dossier, la mise en place de mesures dépend des élus municipaux et communautaires (CAB) et la région peut agir avec le soutien de l'État. Car fondamentalement, le Boulonnais a le droit comme en Bretagne a un "plan d'avenir".

Malgré ce que mes détracteurs peuvent avancer sur mes idées et sur l’avenir du nord de la France, je n'ai pas changé d'avis depuis le mois de mars. Le Boulonnais a des cartes maîtresses, mais on ne promeut pas nos atouts géographiques, économiques et sociaux. Quelle alternative propose-t-on à la crise industrielle qui secoue notre région depuis 40 ans ? Prenez le cas de Jean-Louis Borloo à Valenciennes : il a refusé le fatalisme et son aventure fut un pari gagné malgré la désapprobation des élus communistes et socialistes.

Et nos élus boulonnais dans tout ça ?  Le chômage et la misère croient, aucune réponse n’est apportée par Frédéric Cuvillier, par le maire et son équipe, malgré les supplications de nos citoyens. Le système socialiste connait ses limites et une alternative est nécessaire ! Avec mon équipe de Nouvelle Énergie pour Boulogne, nous la proposons !

Richard Honvault

(*) Voir l’article sur : http://nouvelleenergiepourboulogne.over-blog.com/article-le-cas-de-continental-nutrition-syndrome-d-un-malaise-industriel-116291899.html

Posté par Richard Honvault à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Agenda de la semaine du 14 au 20 octobre

logo agenda

 

Lundi 14 :

- Au travail, rencontre avec des militants.

Mardi 15 :

- Au travail, porte à porte à 17 heures.

Mercredi 15 :

- Au travail, réunion politique à Neufchâtel-Hardelot au soir.

Jeudi 16 :

- Au travail, rencontre avec les Boulonnais.

Posté par Richard Honvault à 20:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Message de soutien de Bruno van Peteghem, conseiller municipal à Neufchâtel-Hardelot

BVP-GoldmanPrize2001"Bonjour Mesdames, Bonjour Messieurs,

Je soutiens activement la candidature de Richard HONVAULT car il me paraît le seul à pouvoir apporter un souffle novateur pour votre collectivité. Rester une force de proposition et assurer la stabilité existante représente un changement de paradigme auquel vous êtes en droit d’aspirer, dès maintenant.

Vous n’ignorez pas la situation critique actuelle en regard de l’environnement tant à l’échelle de la planète que de votre commune.

Comme le rappelle l’article 2 de la Charte de l’environnement inscrite dans le préambule de la constitution, chacun d’entre nous : « ….a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement ».

Notre principal objectif est bien de défendre la qualité de vie du citoyen, les élus communaux ont donc un rôle déterminant à jouer en matière d’exemplarité dans la préservation et la gestion durable de la commune et par voie de conséquence de l’environnement.

Richard Honvault saura avec son équipe y répondre."

Posté par Richard Honvault à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sur les transports en commun à Boulogne-sur-Mer

I) Les Bus

            Depuis le 1er janvier 2013, les autobus urbains sont exploités par la Compagnie des Transports Boulonnais (CTB), filiale de la RATP. Ce changement provoque une première réorganisation du réseau devenu Marinéo depuis le 29 avril de cette année. Le réseau comptait alors 80 véhicules dont 30 roulants au gaz naturel.

            Depuis le 3 septembre une nouvelle réorganisation s’est faite suite aux nombreuses revendications des usagers. À cette date le réseau compte 77 véhicules en comptant 4 nouveaux véhicules à essence. Pourquoi ce retour en arrière alors que la C.A.B veut investir dans une ville propre ? Car dans son rapport de mai 2011, ladite C.A.B. voulait privilégier les véhicules roulant au gaz naturel et encourager le développement durable.

 

La liste NEB conduite par Richard Honvault prévoit en matière des réseaux de bus :

-    Révision globale du transport en fonction des lieux de résidence et des secteurs d’activités (économique, scolaire, universitaire, administratif en concertation avec les usagers.)

-   Faire de la gare centrale une plateforme multimodale ou se croise les différents modes de transports (à l’heure actuelle seulement 8 lignes sur 14 transitent par la gare.)

-    Une orientation claire vers des véhicules roulant au gaz naturel.

 

II)   Les modes de transports économiques-écologiques

Récemment la ville de Boulogne a mis en place le Cycleco, de la location de vélos à l’image du Vel’Lille, à des prix abordables. Seulement il faut noter que :

-    Il n’y a qu’un seul point de retrait, de location, de ces vélos. Il se situe en face de la poste centrale

-  Connaissant l’équipe en place, cette initiative n’a de but précis que de valoriser les nouvelles installations des berges de la Liane. Autrement dit, à la « saison morte », ce projet n’a qu’une demi-utilité si elle n’est qu’à vocation touristique

     

Ce que propose la liste NEB conduite par Richard Honvault :

-   Création d’autres points de location dans les endroits stratégiques de la ville : secteur Haute-Ville (administration), gare, Clocheville (universités), Hôpital.

-   Ajouts en plus grand nombre de vélos électriques adaptés à la physiologie urbaine de la ville.

Bus

 

Posté par Richard Honvault à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Message de soutien de Gaétan Obéissart, étudiant à l'ULCO, conseiller municipal à Ferques

Gaétan_Obéissart« La campagne en vue des élections municipales est lancée, et ira crescendo au fil du temps. Je tiens dès maintenant à faire part à Richard de mes encouragements et de mon total soutien. Ton projet pour Boulogne-sur-Mer, ville qui tient une place importante dans mon cœur, va, j’en suis sûr, lui redonner tout son panache. Il faut que cette belle ville se dégage du pouvoir socialiste qui lui fait tant de mal, et qu’elle ouvre une nouvelle page de son histoire. Ton projet ambitieux, réalisable, respectueux des habitants, est la réponse aux maux de Boulogne. Je sais que tu es entouré d’une équipe compétente, à l’écoute des citoyens. Tout ceci allié à ta compétence d’élu, à ton expérience du terrain, ne peut qu’être bénéfique pour tous les Boulonnais et Boulonnaises. Je sais que tu as une vision globale de Boulogne-sur-Mer, que tu réfléchis à de meilleurs liens entre le Boulonnais et les communes le bordant, et je m’en réjouis. Durant toute cette campagne, et même au-delà, Richard et son équipe peuvent compter sur mon soutien. Continuez sur cette voie, c’est la meilleure d’entre toutes ! »

Posté par Richard Honvault à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,